24 juin 2024

7 thoughts on “Le président du Sénat accuse Emmanuel Macron d’être dans un «déni de réalité»

  1. Quand je pense que ces pourris de la cgt ont compensé la réforme de la retraite en arrachant à la sncf des avantages immoraux aux cheminots!!!! La France n’a pas d’argent mais il y a quand même des raclures qui s’engraissent!!! FUMIERS !!!

  2. Un complice de la macronie qui veut enfumer le peuple parce que son parti sent déjà le roussi pour les élections du 9 juin.
    Aux urnes citoyens, boutez dehors tous ces profiteurs des cinquante dernières années gras comme des cochons à l’engraissement qui s’éveille à 25 jours des élections qu’il va perdre. Bien que le représentant de tout le groupe de son parti ait été humilié à l’Assemblée Nationale par un ministre macronien a continué collaborer avec ce parti et son président hautin, méprisant, insolent, arrogant et déséquilibré puisse qu’il se croit le maitre du monde et veut faire la guerre; Dehors ces deux partis si on veut la paix;

  3. Les parlementaires et le sénat sont les premiers à s’augmenter et refuser de baisser leur salaire
    après , ils viennent nous faire la morale et dicte des conseils pour abaisser la dette !!
    qu’ils commencent par eux !!!

  4. « la politique, c’est le plus vache des métiers. Ya pas de sécurité ! Va donc savoir si on n’est pas battu aux élections ? Et quand ça arrive, on est foutu de perdre la tête et de s’mettre à travailler pour gagner sa croûte » (Charles Williams)
    Je pense que l’oncle Sagamore de Charles Williams dans « aux urnes les ploucs », voyait juste : entre gros salaires, magouilles douteuses, pots de vin abondants, nos cherzélus ne veulent surtout pas risquer de perdre la poule aux oeufs d’or ! Le seul élu (socialiste) que j’ai connu au lycée a eu les sujets du bac une semaine avant, par l’OAS, même que Jeanine sa copine râlait qu’il ne les lui ait pas passés ! Alors je me méfie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *