19 juillet 2024

12 thoughts on “Violences faites aux femmes : tabassée et brûlée au fer à repasser par son ex-conjoint

  1. et qui vous dit que c’était une blanche ? Vos commentaires racistes sont toujours et autant à l’image affligeante de votre étroitesse d’esprit .
    Par coup de bol , vous marquez un point : c’etait un congolais ….. Pour une fois que vous tapez pas à coté …..

    1. mais vous êtes vraiment bêtes ma parole ?!
      arrêtez de dégobiller ce que les merdias n’arrêtent pas de matraquer !!

      Ces situations font , feront et ont toujours fait le jeu de la droite : peur , insécurité , etc , etc ……

      marre de ces neuneus qui reprennent ces discours de politiques sur la problématique de la gauche bobos ecolos pro immigration ……

      quand on voit le niveau d’inculture et de réflexion , je ne m’étonne meme plus qu’on soit en permanence manipulés ….. édifiant !!!

  2. A lire votre commentaire , on peut se poser des questions ? Et d’un , il est nullement mentionné que c’est un noir , et de deux , quant on lit  » Comment des bonnes blanchettes arrivent à écarter les cui….  » Ont peu se poser des questions quant aux rapports et manière de voir les femmes !!

  3. Vous savez nous français, nous avons un »sentiment d’insécurité » et seulement un « sentiment » nous sommes tellement bêtes. C’est surement ce sentiment d’insécurité qui a brûlé cette femme, presque tué celle de Cherbourg, la jeune femme de Marseille, les féministes sont aux abonnés absents, il y a aussi les enfants qui ont été tués par balle, la destitution de ceux qui déclare et qui protège celui qui le dit serait peut être de mise.

    1. Il est vrai que le gros porc qui nous sert de Sinistre de la justice etant loin des realites quotidiennes, il ne peu parler que de « sentiments »…..tout comme la justice dans son ensemble qui se contrefout des realites et se sert uniquement du code penal et de procedure penale en les interpretant TOIUJOURS en faveur des auteurs de crimes ou délits…..

      1. Il n me paraît pas que la « justice », comprendre les magistrats du SNM (« mur des cons ») en particulier, s’en contrefoute… tout au contraire, elle encourage par son laxisme (laxisme issu en partie, il faut l’avouer, du souci de moins dépenser pour les prisons).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *