26 février 2024

1 thought on “Attentat d’Arras: «C’est un rêve, je ne réalise pas», les déclarations surprenantes de Mohammed Mogouchkov

  1. « C’est un rêve, je ne réalise pas » : on m’a rapporté que l’assassin d’un très regretté collègue à Besançon avait émis des propos comparables. Cela peut arranger la défense de faire passer le criminel pour fou, dérangé psychiquement, et de tenter d’en rendre, plus ou moins, la société responsable.

    Pour ce genre de gens il faut restaurer la peine de mort ; mon avis est que de toutes façons cela restera plus humain qu’une incarcération de longue durée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *