26 février 2024

1 thought on “Meurtre de Thomas à Crépol: pour Olivier Véran, «il y a un risque de basculement de notre société»

  1. « L’extrême violence des agresseurs, la méthode pour attaquer les jeunes gens présents à cette soirée, la mort d’un adolescent de 16 ans et les 17 blessés, ne peuvent pas être traités comme un simple crime ». Votre bla-bla-bla, c’est aux Juges qu’il faut le faire.
    « Le gouvernement veut des sanctions très lourdes à l’encontre des agresseurs ». Les sanctions seront décidées par les Juges, qui se moquent de vos conseils, et SANS L’ACCORD du gouvernement. Ce nouveau bla-bla-bla, du gouvernement que vous êtes c’est enfumer la population. Vos mensonges et ceux de votre petit copain Atal, ne passent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *