8 février 2023

7 thoughts on “Présidentielle : Macron s’impose lors du débat face à Marine Le Pen !

  1. bonjour.

    je ne partage pas son programme car il est construit sur ce que souhaitent entendre les françaises et français elle joue et manipule les émotions des gens.
    mais une proposition m’interpelles ‘elle dit transformer les autoroutes en nationales pour permettre la gratuité des ces axes routiers, BRAVO je suis tout a fais d’accord de ne plus payer l’autoroute (cela bien sur me convient) mais le hic …c’est que cela va certainement couter des milliards (car les autoroutes appartiennent au privé,et encore faudrait il qu’ils veuillent les vendre) et cela ne va rien rapporter (cadeau?) il faudra bien qu’elle récupère l’argent peut être une augmentation d’impôts? puis concernant l’augmentation des salaires (il me semble que ce ne sera pas elle qui fera les bulletins de salaires).
    vous pouvez un par un évaluer la faisabilité de ses projets et vous constaterez que son programme est bancal et irréalisable, construit sur le ressentiment, la colère et la haine… cela revient a dire qu’elle nous prend pour des imbéciles mais elle oublie que nous sommes sensé et objectif pour prendre de t’elles décisions.
    sauf certains bien sur qui s’y retrouvent, et se laissent manipuler émotionnellement.
    bonne journée.

  2. Bonjour Hatotm,
    Soyons objectif .Vous finissez fort !!! Votre engagement sans partage devrait vous valoir la place de MINISTRE de LA VÉRITÉ dans le prochain gouvernement de little brother .Lorsque vous passez au crible ´´quelques échantillions ´´ du programme de MARINE LEPEN ,il est difficile de vous opposer la contradiction .En effet on n ´a pas le recul que donne l ´expérience pour en vérifier la faisabilité .Pour nous démontrer votre objectivité vous seriez plus crédible en nous livrant la même analyse sur quelques échantillions du BILAN de votre champion .Là. Il y a de la matière et peut être même pour vous ,matière à redire.Vous conviendrez que l ´objectivité ne consiste pas simplement à disqualifier un côté et à disqualifier l ´autre.Un exemple parmi cent ,cet amalgame que nous rabâchent les média va t en guerre et les politiciens du même tonneau, et vous ,que M LEPEN serait à la botte de Poutine parcequ ´elle a contracté un prêt auprés d ´un banquier russe.Il lui abien fallu emprunter avec intérét dans le seul pays qui était prêt à le faire.Si le parti de Macron ,en difficulté ,devait demander un prêt à la banque ROTSCHILD en déduiseriez vous qu ´il est vendu aux américains et à la finance internationale? Lorsque Macron jurait en 2017 que son mouvement n ´existerait plus ,est ce de cette façon déloyale qu ´il comptait l ´exclure du débat.Qu’ en est il de sa banque démocratique? N oublions pas que pendant ce temps ,sous Macron on négociait notre dépendance énergétique,Total y réalisait 20% de son chiffre ,ainsi que Renault et Auchan ,etc etc.D accord Poutine est peu fréquentable.Pas le type avec qui passer ses vacances.Mais alors que faisait il à Brégançon sur le lieux de vacance des MACRON?il n ´a pas de leçon de copinage à donner et utiliser cet argument est bas et résume bien le personnage qui se targue de courtoisie.

    1. bonsoir, Sos,
      j’entends bien vos arguments, mais ce n’était pas a moi a les mettre en avant.
      dans la mesure ou mon positionnement était clair, et mes interventions respectueuses.
      Cordialement.

  3. Les Français sont incapable de décider d’aux même ils suivent aveuglement les directives de le chef de bande la preuve Mélenchon qui as massacré Macron incite à voter pour lui et tous ces gents qui était pour d’accord pour virer macron vote pour lui CHAPEAU LES FAUT CUL
    Macron qui a critiqué Marine Le Pen sur Poutine AVOIR

    Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au fort de Brégançon,
    Le président russe est arrivé au fort de Brégançon, où il a été reçu par Emmanuel Macron et son épouse Brigitte. Le président français a notamment annoncé qu’il serait présent en Russie en 2020 pour les 75 ans de la victoire sur l’Allemagne nazie.

  4. bonjour,

    pour infos voici quelques échantillons du programme de Mme Le Pen,j’invite chaque personne a approfondir les différents sujets pour se faire une idée du programme de Mme Le Pen (RN) et se rendre compte que sont programme est bancal (ce ne sont que des promesses électorale) IRRÉALISABLES.

    – Face à l’inflation, Marine Le Pen propose d’appliquer un taux nul de TVA sur un panier de 100 produits de première nécessité. Cette mesure serait en partie compensée par des hausses de prix hors taxe et bénéficierait aussi aux ménages aisés.

    -Marine Le Pen a gommé toutes les aspérités de son programme économique de 2017 et veut ouvrir grand les vannes budgétaires en faveur du pouvoir d’achat. Ce projet ne résorberait pourtant pas les inégalités sociales et oublie la question de la réindustrialisation, selon les économistes. Qui mettent en garde contre une flambée de la dette.

    -Présidente de la République, j’aurai à coeur, tout au long de mon mandat, de récompenser la jeunesse volontaire. » Voilà ce que promet la candidate du Rassemblement national dans son programme présidentiel. Dans le détail, Marine Le Pen souhaite que les moins de 30 ans soient exonérés d’ impôt sur le revenu . L’objectif est de dissuader les jeunes de partir à l’étranger, explique-t-elle.

    -Cette proposition aurait pourtant toutes les chances d’être recalée par le Conseil constitutionnel . « En proposant d’exonérer d’impôt sur le revenu l’ensemble des contribuables de moins de 30 ans, indifféremment de leur statut et de leurs ressources, cette mesure tend à créer une différence de traitement injustifiée vis-à-vis du reste de la population active », explique ainsi l’Institut Montaigne.

    -La candidate à l’élection présidentielle compte modifier l’Europe de l’intérieur pour la transformer en une coopération de nations souveraines. Mais elle ne dispose pas des alliés nécessaires pour mener une telle révolution.
    -La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne offre une expérience grandeur nature de ce qui pourrait attendre la France si elle appliquait les mesures de Marine Le Pen sur la libre circulation des biens et des personnes. Sans provoquer de cataclysme, le Brexit a exacerbé le choc de la pandémie sur les chaînes logistiques.

    -Marine Le Pen souhaite redémarrer la centrale alsacienne, symbole des atermoiements d’Emmanuel Macron dans le nucléaire. L’exercice s’annonce long, coûteux et difficile sur le plan technique.

    -Si la candidate du Rassemblement national affirme que les entreprises sont le « socle » de la puissance française, la teneur de son programme – « localiste » et « patriotique » -, leur offre de sombres perspectives en cas d’accession au pouvoir.

    -Démagogique et simpliste, le programme de la candidate fragiliserait la compétitivité des entreprises françaises. Croire qu’une puissance moyenne comme la nôtre pourrait être protectionniste sans souffrir de mesures de rétorsion est en particulier un leurre.

    -En excluant la France des mécanismes de marché en vigueur qui resteraient appliqués chez nos voisins, cette proposition de la candidate du RN isolerait le pays, au milieu d’une Europe où l’offre et la demande équilibrent le système électrique. Avec des conséquences difficiles à évaluer en l’absence de précédents.
    -Dans le programme de Marine Le Pen figure le fait d’accorder le statut de salariés aux chauffeurs et livreurs des plateformes de livraison. Un sujet sur lequel se penche déjà l’Europe mais qui n’est pas simple à mettre réellement en place.
    -Marine Le Pen veut atteindre 80 % de produits d’origine française dans les cantines publiques. D’une part ce n’est pas compatible avec les règles européennes et d’autre part la loi Egalim actuelle sur les critères de qualité y mène elle-même.
    -Quelques mesures réclamées de longue date par les agriculteurs ne sauraient masquer les conséquences concrètes d’une élection de la candidate d’extrême droite : une sortie de la PAC et du marché commun qui, loin de résoudre les faiblesses de l’industrie française, menacerait la souveraineté alimentaire du pays.
    -La candidate d’extrême droite à l’Elysée a promis « l’équilibre budgétaire » lors de la présentation de son programme économique. Mais plusieurs experts pointent des dépenses sous-estimées, du flou, voire des erreurs de calcul dans les estimations.
    -Compte tenu du manque de production nucléaire, les éoliennes sont indispensables pour éviter le black-out. Démanteler ces machines avant qu’elles n’arrivent en fin de vie reviendrait en outre à perdre les investissements publics et privés déjà consentis.
    -Un contrôle strict des investissements étrangers en France et une politique de fermeture des frontières auraient un impact négatif sur l’écosystème des start-up.
    Marine Le Pen ne propose pas de quitter radicalement l’Otan mais de partir du commandement intégré, un geste qui serait très mal interprété à l’heure où nos voisins font front commun contre la Russie.
    -Europe : un programme radical qui mènerait au « Frexit »
    Dans son programme présidentiel, Marine le Pen ne fait plus mention, d’une sortie de la France de l’Union européenne mais cette issue apparaît comme la conséquence inexorable de son programme anti-migrant et de préférence nationale.
    -Marine Le Pen prête à saborder les alliances étrangères de la France
    La candidate RN à l’élection présidentielle entend sortir du commandement intégré de l’Otan, remettre à plat les relations avec les Etats-Unis, stopper les coopérations militaires et industrielles avec l’Allemagne et se rapprocher de la Russie. Un vrai changement à l’heure de la guerre en Ukraine.
    -Les convergences idéologiques de Marine Le Pen et Vladimir Poutine
    La candidate au second tour de la présidentielle a longtemps défendu des relations étroites avec la Russie face à un monde anglo-saxon qu’elle juge hostile. Ses liens personnels, idéologiques voire financiers s’avèrent encombrants après l’invasion de l’Ukraine.
    -Un projet économique qui ne passe pas auprès du patronat
    Le Medef a alerté ce lundi contre le programme économique de la candidate du RN à l’Elysée qui « conduirait le pays à décrocher par rapport à ses voisins ». La CPME se montre aussi critique.
    -La candidate du RN à l’Elysée a présenté ce mercredi le chiffrage de son programme, alors qu’elle veut gagner une crédibilité économique qui lui a manqué en 2017. Elle annonce néanmoins des largesses budgétaires de plus de 70 milliards d’euros, avec certaines mesures dont le coût est déjà contesté.
    -Le risque d’un « Frexit » de fait
    Même si la candidate RN à l’Elysée a officiellement abandonné la sortie de l’euro, son programme continue d’inclure des mesures en contradiction avec les traités européens. Il remet potentiellement en cause la liberté de circulation des marchandises, mais aussi des personnes. De quoi provoquer une crise majeure au niveau européen.
    -La candidate du RN à l’Elysée assume « un renforcement significatif du contrôle des importations » et de rétablir pour cela « une surveillance nationale des frontières ». Les entreprises s’inquiètent d’une remise en cause d’un principe fondamental du marché intérieur européen. Le dispositif risquerait également de nourrir les tensions inflationnistes.
    ne nous contentons pas de promesses (qui font plaisir), et être interpellés émotionnellement soyons objectif.
    Cordialement.

  5. Enfin un commentaire lisible (je ne méprise pas ceux qui font des fautes, mais le Français est une si belle langue…) et clairvoyant quant aux flous intentionnels de la politique du RN qui attire, et c´est normal, ceux qui souffrent. Macron, président des riches ? Oui, mais eux seuls ont les levier pour faire mieux vivre tous les autres. Un peu plus d´équité serait nécessaire pour ne pas avoir à faire « rouler les têtes » et cultiver cette complicité nationale, européenne et humaine qu´on peut appeler « démocratie ».

  6. bonjour,
    quelques mots concernant le débat: Macron- Le Pen.
    Macron est apparu très respectueux et maitrisant ses sujets et même ceux de Mme Le Pen,quand a elle très soucieuse de soigner son image elle est passée a coté du débat,et dans la mesure ou son programme était bancal, elle n’a pas pu argumenter et défendre l’indéfendable, quand a sa posture malgré ses efforts c’est montrée méprisante et arrogante dans sa posture.

    présidentiel de 2022, l’« horreur » n’est plus associée dans l’opinion à Marine Le Pen. La candidate du Rassemblement national (RN) a plus que jamais adouci son image quand son programme demeure, lui, toujours contraire aux valeurs démocratiques et républicaines. Celle qui a évité de surfer sur le pouvoir de la rue pour tout miser sur la présidentialité et le respect du processus électoral s’affirme légaliste.

    De fait, elle promet de « respecter » la loi et la Constitution, mais elle entend, en réalité, changer l’une et l’autre de fond en comble. La politique prime le droit, assume-t-elle, avec l’ambition de mettre en œuvre un projet qui écorche droits fondamentaux et libertés individuelles, sans lesquels la démocratie n’est que le pouvoir du plus grand nombre et non le respect de tous.
    Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Marine Le Pen présente un budget bancal de son projet pour la présidentielle

    Marine Le Pen a prévenu : la première mesure qu’elle prendra si elle accède à l’Elysée sera de soumettre par référendum un projet de loi, déjà rédigé, sur l’immigration et l’identité, et dont découle sa politique. Elle videra de son contenu une partie du préambule de la Constitution de 1946.
    La candidate du Rassemblement national a détaillé les recettes et les dépenses de son programme, qu’elle juge « à l’équilibre », mais elle multiplie les hypothèses de financement très contestables.

    Marine Le Pen a dévidé d’un ton morne, mercredi 23 mars, à son siège de campagne, une aride avalanche de chiffres pour soutenir la faisabilité de son programme présidentiel. Toujours suspectée de manquer de crédibilité, la candidate du Rassemblement national (RN) a présenté la liste des recettes et des dépenses en six tableaux, et revendiqué, avec force commentaires techniques, de présenter le projet « le plus sérieux ». Un cabinet d’audit indépendant devait valider ses hypothèses financières : aucun n’a accepté.

    Pour financer son programme, elle table sur des rentrées de 68,3 milliards d’euros chaque année, avec deux gros postes d’économies controversés : l’immigration et la fraude sociale. Elle promet de trouver 16 milliards d’euros en réduisant de 75 % l’immigration familiale, les flux de l’asile et l’aide médicale d’Etat, ainsi qu’en réduisant les aides sociales versées aux étrangers vivant en France. « On veut couper les pompes aspirantes », résume Renaud Labaye, son directeur de cabinet. Mais dans son estimation, déjà présentée le 2 décembre 2021, la candidate se réfère aux 7 millions d’« immigrés », alors que 2,5 millions d’entre eux sont français, et multiplie les hypothèses très contestables.

    Marine Le Pen espère aussi récolter 15 milliards d’euros par an de fraude fiscale et sociale, son « autre grande mesure d’économies ». Comment récupérer la totalité de sommes qui échappent encore aux services fiscaux et aux caisses de sécurité sociale ? Elle ne le dit pas et invite « à être optimiste », alors que l’Etat recouvre déjà 11 milliards de fraude fiscale en 2021.

    Pour réaliser ces économies, Marine Le Pen devra déroger au droit de l’Union européenne (UE). Elle vise les citoyens européens au même titre que les autres étrangers, ce qui l’obligerait à renégocier les traités ou à s’acquitter de fortes sanctions. Elle projette de récupérer 5 milliards d’euros sur la contribution budgétaire de la France à l’UE… au risque de mettre en péril des politiques bénéficiant au pays, comme la politique agricole commune, ou de priver le pays des fonds du plan de relance européen (40 milliards prévus). Curieusement, la candidate du RN a planifié les recettes issues d’un impôt minimal sur les sociétés (5 milliards) et d’une taxe carbone aux frontières européennes (1 milliard), deux mesures portées par Emmanuel Macron dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’UE.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *