5 octobre 2022

7 réactions sur “Réforme des retraites: mais que veut vraiment Macron?

  1. Pourquoi dans le service publique les retraites sont plus importantes que le privé et en travaillant moins c’est là qu’il faut rétablir l’erreur qui dure

  2. Dans l’ordre d’urgence, voici ce qui me semble à faire :
    1 – laisser la gestion de l’AGIRC-ARRCO aux personnes compétentes issues du secteur privé exclusivement ; les syndicats n’ont pas à s’ingérer dans cette gestion.
    2 – Laisser cette caisse du privé continuer sa tâche, ainsi que la CARSAT dans son domaine, et non pas l’URSSAF, qui n’a pas les compétences dans ce domaine.
    3 – s’assurer que l’opinion publique soutient le projet de réforme des retraites. Donc de la pédagogie, une ligne de conduite claire et respectée du Gouvernement, une véritable équité (à contribution égale, pension égale).
    4 – supprimer le financement des régimes spéciaux par les caisses de retraite du secteur privé. Si ces régimes d’exception veulent être pérennisés, que leurs défenseurs trouvent leurs propres financements.
    Avec ces mesures, l’équilibre sera beaucoup plus facile à trouver.

  3. Avant de réformer les retraites sur de dos des cotisants ou de ceux ayant cotisés il serait nécessaire de faire le ménage, de supprimer les retraites indues en France et à l’étranger et de ne pas donner de retraites a ceux qui débarquent et qui n’ont jamais cotisés.

  4. je travaille depuis l age de 16 ans j ai pris ma retraite a 60 ans et 9 mois et 164 trimestre comme c etait le cas il y a 9ans on m a donné 700 euros et a ce jour je travaille toujours a 70 ans ou est la promesse de mr macron de passer les retraites a 1100 euros

  5. Voila plus de 20 ans qu’on parle de la réforme des retraites, car tout être de bon sens sait que le régime par répartition est une pyramide de Ponzi: les premiers rentrants sont payés par les suivants!
    Tant que le nombre d’actifs par rapport au nombre de retraités était élevé tout allait bien. Puis le rapport a conmmencé à décroitre, alors pour éviter de prendre des décisions on à augmenté les taux de cotisations qui sont désormais à un plafond difficilement dépassable. Alors, on tente de réduire les revalorisations des retraites, la aussi on atteint les limites; alors on parle de repousser l’âge de départ…bref des mesurettes inefficaces pour tergiverser à prendre les vraies mesures: la retraite par capitalisation!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.