25 juin 2024

4 thoughts on “Béziers: le tribunal administratif déboute la Ligue des Droits de l’Homme concernant le couvre-feu imposé aux mineurs

  1. Trop content pour Mr Ménard !! Pour une fois qu’en France on a une personne de censée et qui a des co–lles !! On veut l’empêcher de mettre en place un couvre feu qui est de grande nécessité !! Qu’elle aille se faire voir l’avocate Mazas de la LDH !!

  2. Il semblerait que certains pouvoirs dans ce pays commencent enfin à ouvrir les yeux et à y voir clair. souhaitons que ça prenne de l’ampleur. Mais pour ça, il va falloir faire taire systématiquement la Gauche dès qu’elle expose ses idées farfelues.

  3. Enfermement d’enfants ? Encore une folle furieuse… Est-ce que ses gosses à elle, si elle est arrivé à trouver un mec assez couillon, sortent jusqu’aux petites heures du matin ? Il y a des devoirs et des leçons à apprendre et il mal vu de dormir en classe. Il est de plus en plus évident qu’avec ce genre de bêtises les dealers préfèrent prendre des jeunes enfants pour leurs petits boulots, sachant que le tribunal les relâchera dans l’heure s’ils se font prendre. Les tueurs à gages ont maintenant quinze ans, ils ne risquent rien

    1. La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres. La démocratie se fonde sur les droits et les devoirs de chacun. Le ultragauchistes tentent de nous forcer à oublier que des règles sont indispensables pour appliquer ces principes. Ils nient les devoirs, en ne faisant valoir que les droits des jeunes enfants et des parents qui ne se préoccupent aucunement de leur éducation. Ils ont une lourde responsabilité dans les blessures de notre société. L’argument qui consiste à ne voir dans la mesure prise à Béziers que « le développement d’une économie locale » et d’accuser le pouvoir judiciaire d’adopter une « vision politique d’extrême droite » témoigne de leur mauvaise foi.
      Tout mon respect, Monsieur Ménard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *