22 avril 2024

3 thoughts on “Salon de l’Agriculture: la France interdit désormais les dénominations de produits d’origine animale pour les produits végétaux

  1. Excellente décision! Je commençais à en avoir assez de toutes ces dénominations inspirées par les ayatollahs du tofu.
    Dans le même ordre d’idées, j’aimerais attirer l’attention sur cet horrible néologisme qu’est le mot « flexitarien ».
    Que désigne t’il?
    Simplement des personnes qui mangent aussi bien de la viande que des végétaux, ce qui est tout à fait conforme aux nécessités biologiques de l’être humain, depuis la nuit des temps.
    Mais il est très à la mode de vouloir tordre la nature, de nos jours, et remettre en question les évidences qu’elle nous impose.
    On ne pourrait pas garder « omnivore », par exemple?

    1. « On ne pourrait pas garder « omnivore », par exemple? ».
      Faut pas les sans dents, les riens, les gaulois réfractaires, comprendraient tout de suite ce que cela veut dire. En employant d’autres termes cela reste dans l’opacité, c’est beaucoup mieux pour enfumer les gens.

  2. Tiens, pour une fois que l’État Choupinesque, ose s’attaquer aux fantaisies d’une secte, c’est à marquer d’une pierre blanche. Je sais bien que les Français sont des « gens qui ne sont rien » et que « la culture Française n’existe pas »… Seulement ayant encore les yeux sur le devant du visage et non sur les tempes, comme les lapins, je pense être omnivore. Alors les fantaisies de chochottes diverses et variées, véganes, comme le hamburger aux lentilles, ou le hamburger au soja, ils n’ont qu’à trouver un nom pour leur secte au lieu d’empiéter sur les autres. D’ailleurs les paysans des siècles passés faisaient une excellente cuisine à base de légumes, la viande c’était rare, alors lancer un restaurant sectaire pour faire des hamburgers c’est un manque total d’imagination. (Manque de viande sans doute ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *