5 décembre 2022

12 thoughts on “La BCE alerte sur une nouvelle crise économique

  1. C’est sûr, elle (la BCE) est bien placée pour cette « prédiction » puisqu’elle en est un des organisateurs patentés. Salut les abrutis, continuez comme ça : vive l’Europe qui nous asservi et nous paupérise

    1. Pour faire court la bce n’a rien elle est composée de membre qui sont les les bcn (banque centrale nationale) elle est présidée par christine lagarde . quand on dit la BCE décide ce sont les banques centrales nationales qui décident en commun (banque de france etc…). Son existence est nécessaire pour mettre à l’abri les banque nationales de décision politique et commerciale douteuses. Aujourd’hui sans l’euro on pourrait imaginer un gouvernement nationale qui provoque une inflation a 2 chiffres ce qui provoquerait des taux d’interet a 2 chiffres, 21% en 1981 et un inflation à 14% et un chomage à 8%. He oui ce n’est pas simple

  2. “La BCE alerte sur une nouvelle crise économique”,
    Comme tout les 8/10 ans, c’est le principe même du capitalisme !
    Crédit, expansion économique, inflation, bulle, crise, et retour au crédit !
    Dans quelques décennies il faudra mettre en circulation des billets de 10 000 euros, et une baguette de pain coutera 50 euros.

  3. Diapokod
    Freethought a fait une excellente synthèse de la situation, tout est dit et hélas nous continuerons de subir. Il n’a pas que des neurones ils ont été bien alimentés.

  4. Et bien Oui, le problème de cette décadence, c’est l’euro, cette monnaie mis en place pour l’Allemagne, aura mis 20 ans pour déstabiliser nos pays du sud. Situation voulue par les argentiers et nos fameux amis les allemands.

    1. il faut plutôt se poser la question: comment serait la situation de la Grèce sans l’€?
      Avant l’€, les pays dévaluaient leur monnaie pour gagner quelques points de PIB, vite reperdus par des salaires qui augmentaient en proportion et une inflation galopante.
      Vous me faites penser à ces gens qui aussi pleurent de la perte de puissance de la France, sans reconnaitre que la puissance de la France était vue au travers des colonies perdues.
      Ces gens sont alors inconsciemment colonialistes; et vous?
      Croyez vous que la France soit assez puissante pour négocier avec les chinois, les américains ou les indiens. Regardez le monde, il a bien changé par rapport à la France des années 1960!

  5. NON l inflation n est pas un mal si elle est accompagnee d une evolution des salaires, des retraites, etc… en 1984 on empruntait pour acheter une residence principale a 16.80 % mais l inflation etait a 14 % le differentiel etait donc de 2.60 % MEME MOINS car il y avait l assurance de comprise, donc ou etait le probleme, et les salaires augmentaient aussi.
    depuis l euro il faut de l inflation zero ou négative, c est completement stupide car ca paralyse tout, et maintenant les dettes vont remonter comme les taux , nos pseudos financiers veulent la « mort » de l europe pas sa construction, d ailleurs elle n aurait jamais du exister.

    1. L’Euro, monnaie qui détruit tout sur son passage. Malheureusement, les peuples n’ont rien compris, normal, le smartphone a remplacé leurs neurones.

  6. Un grand merci à l’UE et aux pays membres qui on permis à une fonctionnaire allemande non élue, présidente d’une commission non élue, de décider d’engager l’Europe dans l’escalade d’un bras de fer mortifère contre la Russie. Un grand merci au couple Macron hollande qui a sabordé notre puissance nucléaire d’électricité pour racoler les voix des idéologues écologistes et se caler à Allemagne écolo de Merkel. Merci à Macron d’imposer à EDF moribonde de vendre à bas coût notre électricité sur le marché européen et de la racheter 10 fois plus cher au nom de d’accords énergétiques obscures et de céder en plus à l’Allemagne une partie de nos réserves de gaz qui nos feront également défaut cet hiver. Merci donc à lui de préférer l’Europe à la France. Enfin un grand merci au USA, bien à l’abri sur leur continent et avec leurs réserves énergétiques à destination « america first » qui alimente le conflit Ukrainien et observe notre enfoncement dans une crise sans précédent. C’est sûr que les cartes de la géopolitique mondiale vont être rebattues mais qu’importe, nous n’y serons plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *